Introduction

Autrefois considérées comme sacrées, les boissons alcoolisées sont depuis longtemps synonymes de convivialité et de fête et accompagnent la plupart des événements importants d'une vie. Ces boissons sont obtenues par la fermentation en l'absence d'oxygène de fruits et de céréales riches en sucre. Cette fermentation produit l'alcool éthylique, l'éthanol, qui est la substance active. La France est un pays réputé pour sa production de vin, produit dont la consommation est depuis toujours ancrée dans la culture.

La consommation de boissons alcoolisées est banalisée et constitue pour la majorité une source de plaisir. Cependant, la toxicité de l'éthanol est mise en évidence scientifiquement depuis de nombreuses années. Ce dernier produit de nombreux effets dits pharmacologiques. La toxicité est variable d'une boisson à l'autre mais elle est toujours présente. Sa consommation va provoquer une multitude d'effets plus ou moins perceptibles, selon les quantités et les habitudes de consommation, allant du stade de l'ivresse légère jusqu'à des accidents mortels, de boisson festive à un état d'alcoolisme chronique. Les termes "alcool" et "drogue" sont rarement accolés, alors que par ses effets dans l'organisme l'alcool est bien un produit psychotrope, c'est à dire une substance qui a un effet sur l'activité cérébrale et qui engendre des modifications de l'état de conscience. Cette "drogue légale" est socialement valorisée. Pourtant, au delà de la consommation raisonnable, moins nocive, il y a une consommation excessive qui concerne 20% de la population, principalement les jeunes, et fait chaque année environ 49 000 victimes en France.

Aujourd'hui, la science permet de comprendre les effets de la molécule d'éthanol sur le cerveau et ses implications sur son fonctionnement.

Dans le cadre de notre TPE, nous avons décidé d'étudier en quoi cette substance constitue un produit psychotrope.

Nous nous intéresserons donc aux effets de l'alcool sur le cerveau. Nous verrons comment cette substance modifie chez le sujet alcoolisé ses comportements et ses fonctions psychologiques.

Nous avons articulé notre rapport en deux parties. Dans un premier temps, nous traiterons des effets de l'alcool sur l'organisme pour comprendre comment l'éthanol agit sur le cerveau. Puis, dans un deuxième temps, nous aborderons les modifications provoquées sur le comportement, la vision et la conscience.

Trinquer

Nous vous souhaitons une bonne visite !

Aline Benazizi et Valentine Bernier - 1ere S2, Lycée Saint-Grégoire

×